Informations Nouvelles nationales Joseph Kabila : la dictature en marche !
Joseph Kabila : la dictature en marche ! PDF Imprimer Envoyer
13 Mars 2013

La situation léthargique dans laquelle plonge la Rdc depuis l’organisation de ses dernières élections politiques en novembre 2011 ne semble pas s’estomper. Bien au contraire, le tout dernier événement en date, soit le retour à Kinshasa le dimanche 10 mars courant du Président Élu de la République, M. Étienne Tshisekedi, de son voyage entrepris en Afrique du Sud démontre avec véhémence que le pays est dirigé par la force des armes. En réalité, ceci n’est pas une nouveauté. C’est, à ne point en douter, du remake, du déjà vu ou mieux, pour ceux qui aimeraient une comparaison avec des pays tiers, c’est “ du consommé local”. Car, c’est cela la méthode de gouvernance de Kabila.


La répression policière a sa place dans toute société. Elle se justifie quand il faut maintenir la sécurité des gens ou des institutions. Elle est surtout utilisée pour contrer des actions qui sont, par définition, illicites ou anticonstitutionnelles. Or, dans ce cas d’espèce, il n’est point question d’une manifestation illicite. Les dirigeants de l’UDPS, en la personne de son secrétaire général, Me Bruno Mavungu, ont introduit auprès de l’Hôtel de ville le 06 mars dernier une demande annonçant l’arrivée du Président de leur parti et la tenue du meeting qui devait s’ensuivre à la place du Cinquantenaire. Il y a eu échange de correspondances et le gouverneur de la ville, en retour, a invité les membres de l’UDPS pour qu’ils aillent ensemble définir les modalités pour garantir la sécurité de tous et l’ordre public conséquent.

La teneur de cette réunion ne nous a pas été révélée. Mais, s’il faut en juger aux manifestations externes, ce n’est vraiment pas à ce spectacle-là que nous devrions nous attendre. Par ailleurs, il ne fallait pas se faire des illusions devant un pouvoir chancelant qui vit au jour le jour et compte chaque jour qui passe ses derniers instants de survie. Pour essayer de contrôler la situation politique face au blocage actuel, Kabila a tenté malencontreusement de convoquer un dialogue en vue de parvenir à la cohésion nationale. Sans évoquer ses objectifs qui semblent à première vue louches et limités, la convocation de ce dialogue national est circonscrite par le flou qui entoure la grande machination qui se joue à l’Est du pays. L’on comprendra dès lors la furie des dirigeants fraudeurs face au déferlement populaire des milliers de personnes sur les rues de Kinshasa pour manifester leur soutien à la personne qu’ils considèrent comme étant le Président légitime de la Rdc.


Concernant la situation à l’Est du pays, elle est, comme on le sait, de plus confuse. Pour tout dire, elle est cacophonique et à la limite du surréaliste. Il y a des pourparlers à Kampala entre le gouvernement qui ne voulait pas négocier avec les rebelles et qui a fini par le faire. Il y a les rebelles qui entretiennent une lutte fratricide pour embrouiller davantage les cartes tout en continuant à semer l’émoi et la mort parmi la population tant civile que militaire. Il y a l’actuel dirigeant du M.23, Bertrand Bisimwa, pour ne pas le citer, qui considère son Mouvement comme étant « une force positive ». Cela signifie, dans son entendement, que le M.23 est une « force de régulation des conflits » par les armes. Car, a-t-il soutenu, le M.23 ne peut pas être catalogué comme une force négative dès lors que ses membres sont nourris et maintenus par le Trésor public. Il y a eu des ordres contradictoires sur le contrôle du territoire de Rutshuru notamment qui est passé entre les mains des FARDC pour être cédé ensuite aux rebelles semant davantage la confusion. Là où le bât blesse, c’est de savoir que l’ordre adjoint aux FARDC de se replier du territoire de Rutshuru a été donné par la « Haute hiérarchie », entendez, Joseph Kabila. Devant ce brouillamini qui nous dérive de l’optique machiavélique de la révolution de la modernité, il y a lieu franchement de perdre le nord car, la réalité difficile à gober est une et une seule : la RDC a perdu la souveraineté sur une partie de son territoire. Et la somalisation actuelle avec son lot de victimes et de déplacés fait partie de ce plan pour arriver à terme à morceler et balkaniser le pays.

Pour bien retracer ce dessein malsain qui se cache sous les apparences hypocrites, évoquons un moment l’Accord-cadre d’Addis-Abeba qui avait été signé le 24 février dernier. Il ne comporte en réalité rien de significatif pour la RDC sinon la récapitulation des généralités protocolaires et une certaine mise en tutelle des dirigeants du Congo, incapables de mettre fin à l’instabilité qui règne en maître mot dans la partie orientale du pays. Cependant, c’est du comportement de Kabila qu’il faut parler ici. Il y eut, rappelons-le, les épisodes des rencontres avec ses compères d’aventure soit Kagame et Museveni durant lesquels le peuple congolais a découvert un Kabila hilare, joyeux et s’entretenant sans aucune retenue avec les bourreaux de son peuple. À son retour d’Addis-Abeba, Kabila est allé en Ouganda le samedi 02 mars, officiellement dit-on, s’incliner sur la tombe d’un des parents de Museveni. Le geste n’est pas mineur ni anodin. Il revêt toute une signification. C’est un geste symbolique très fort qui démontre son sens de respect pour certains morts et son dédain pour d’autres. À bien interpréter les choses, le frère de Museveni serait plus proche de Kabila que ne le sont des milliers de Congolais qui sont fauchés le plus ouvertement du monde par les rebelles ou par sa garde prétorienne. De plus, que dire des femmes des militaires et des enfants rendus orphelins par l’engagement de leurs parents au service de la nation, Kabila s’en soucie-t-il ?

Quant à ceux qui se positionnent dans le camp du Président Élu ou les autres qui se considèrent pour diverses raisons, opposants au régime en place, qu’est-ce qu’il leur faut encore pour comprendre que ce régime n’est pas prêt à céder une parcelle de son pouvoir ? Pourquoi, tout en le considérant illégitime, continuent-ils à s’adresser à ses agents sachant d’office qu’ils n’entreprendront rien qui puissent remettre en cause leur pouvoir, frauduleux soit-il, qui constitue par ailleurs leur dernier rempart contre l’emprisonnement ou contre la vindicte populaire ? Où sont passés tous ceux qui ne voulaient pas entendre parler des élections et prônaient la révolution ensanglantée, la révolution par un coup de force ?


Pour terminer, faut-il croire à la bonne volonté de ceux qui se considèrent comme les champions de la démocratie et qui accolent, à tort ou à raison, des adjectifs dégradants aux dirigeants de ce monde qu’ils catégorisent selon leurs propres critères en démocrates ou en dictateurs. Entre les deux catégories où situent-ils finalement Kabila ? Pourquoi en dépit de ses représailles monstrueuses et sanglantes contre sa propre population, la fraude électorale à ciel ouvert, l’assassinat des illustres défenseurs de droit de l’homme, la violation en continue des femmes et le confinement arbitraire en résidence surveillée du Président Élu, l’on se retient encore à l’affubler de dictateur et surtout, on ne le sanctionne pas ?

Mwamba Tshibangu

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Quoi de neuf?

Des membres de l'UDPS organisent à Bruxelles  un conclave pour la mise en place d'un nouveau leadership en septembre 2015.
L'UDPS traverse depuis janvier 2013 une crise sérieuse de légitimité causée par la multiplication des Statuts et le dédoublement des structures consécutif aux nominations intempestives faites par le Président en...
Lire la suite
4 Commentaires
L'Incapacité de l'UDPS de règler les différends!
"Etienne Tshisekedi, le dernier grand artiste politique du symbole de la lutte contre la corruption et pour la mise en oeuvre d'un " Etat de Droit" sombre-t-il dans le sceptique mystique ambivalent des familles biologiques...
Lire la suite
3 Commentaires
Appel de la Base de l'UDPS pour barrer la route au déviationisme
A l’issue de plusieurs débats de fond, la Base de l'UDPS, de toutes les fédérations, tant de l'intérieur que de l'extérieur vient de faire une déclaration extrêmement importante pour l'avenir du parti. Cette...
Lire la suite
2 Commentaires
Les archives de "Quoi de neuf?"
 

Dernières informations

Point de presse de M. Valentin Mubake
Monsieur Valentin Mubake, le conseiller politique du Président Etienne Tshisekedi, a tenu un point de presse ce samedi 14 février 2014 à Kinshasa. Monsieur Valentin Mubake a abordé différentes questions préoccupantes...
Lire la suite
8 Commentaires
Mise au point de l'UDPS sur les concertations
Les concertations convoquées par Joseph Kabila pour la réconciliation nationale qui étaient initialement prévues pour le 4 septembre dernier ont été reportées au samedi 7 septembre. Par le biais de son Secrétaire...
Lire la suite
8 Commentaires
Les archives des informations nationales

Mini-conclave pour la mise en place d'un nouveau leadership de l'UDPS.
L'UDPS traverse depuis janvier 2013 une crise sérieuse de légitimité causée par la multiplication des Statuts et le dédoublement des structures consécutif aux nominations intempestives faites par le Président en...
Lire la suite
0 Commentaires
Les archives des informations internationales
 

Le site officiel du Président élu de la RDC

Visitez le site officiel du Président élu aux élections du 28 novembre 2011 en la RDC, le  Dr Etienne Tshisekedi wa Mulumba :

 

 

Devenir Membre

Identification



Podcast Feed



Follow us on Facebook


Blogs de nos organes de base

Fédérations au Congo (RD) Fédérations et Représentations à l'Exterieur
Bandundu
Bas-Fleuve
Bas-Uélé
Boma
Bukavu
Cataractes
Equateur
Funa
Goma
Haut-Katanga
Haut-Lomami
Haut-Uélé
Ituri
Kabinda
Kananga
Kasai
Kikwit
Kindu
Kisangani
Kolwezi
Kwango
Kwilu
Lualaba
Lubumbashi
Lukaya
Lukunga
Lulua
Maniema
Matadi
Mbuji-Mayi
Mongala
Mont-Amba
Mwene Ditu
Nord-Kivu
Nord-Ubangi
Plateaux
Sankuru
Sud-Kivu
Sud-Ubangi
Tanganyika
Tshangu
Tshilenge
Tshopo
Tshuapa

Afrique du Sud
Allemagne
Angola
Belgique-Luxembourg
Bénin
Canada
Congo (République du)
Etats-Unis
France
Gabon
Irlande (République d')
Italie
Norvège
Pays-Bas
Royaume-Uni

Suède-Danemark
Suisse

feed-image Syndication RSS